Chroniques

Rouge bonbon

Résumé du livre

Depuis que son père a quitté sa mère, Scarlett, 12 ans, refuse de lui parler. Mais après avoir été une nouvelle fois exclue d’un collège, elle est envoyée vivre chez lui, en pleine campagne irlandaise, et doit cohabiter avec une belle-mère et une demi-soeur. Alors qu’elle pense mourir d’ennui, elle rencontre Kian, un mystérieux garçon.

Mes impressions

Je termine ce mois de novembre avec une petite lecture légère et sympathique. J’avais depuis quelques temps des vu sur le dernier livre de Cathy Cassidy « Rouge bonbon ».

J’avais envie de lire quelques chose et les livres pour le Cold Winter commençait à me faire un peu trop de l’œil, je me suis donc rabattue sur Rouge bonbon et j’ai beaucoup aimé.

 L’histoire est assez simple, on suit l’histoire de Scarlett, 12 ans qui souffre du divorce de ses parents, après de multiples situations très difficiles qu’elle a volontairement provoqué, sa mère va l’envoyer vivre en campagne irlandaise chez son père.

Quand j’ai découvert Scarlett, je ne l’ai pas vraiment aimé tout de suite, elle avait le pire comportement que j’ai pu voir mais ça cachait aussi autre chose et j’avais vraiment envie de voir ce qui pourrait enclencher ce changement que j’attendais. Je n’ai pas été surprise quand j’ai vu que tout s’est fait assez rapidement en fait, et là j’ai vu la vraie Scarlett, celle que j’attendais depuis son arrivée en Ireland.

Ce que j’ai beaucoup apprécié et qui m’a fait pensé à Cœur guimauve, ce fut l’arrivée de Kian, je sais pas vraiment comment l’expliquer mais l’atmosphère à ce moment là m’a semblait mystérieuse, pleine de magie, j’aurais presque eu envie de ne pas découvrir qui il était au final. J’aurais juste aimé que le doute persiste que ça ait apporté à Scarlet une touche de mystère, mais ça ne gêne pas tellement et c’était bien aussi de savoir.

Quand à la belle-famille de la jeune fille, elle forme la famille typique que tout le monde s’attend à voir, Holly est gentille mais je n’arrivais pas à la voir comme une enfant de 9 ans, je sais pas dans sa façon de parler elle faisait plus 12/13 ans que son âge dans le livre et ça m’a un peu gênée. Ça doit être récurent dans les livres de l’auteur parce que j’ai eu cette impression pour certains personnages de la saga des filles au chocolat.

Pour ce qui est des parents, la mère de Scarlett m’a parue être une femme sympathique qui se soucie de sa fille mais qui se retrouve un peu largué pour l’aider à surmonter ses problèmes de colère. Mais je pense qu’elle était perdue elle aussi donc si on combine les deux filles ensembles forcément ça fait quelques étincelles et on perds vite patience dans le cas de la mère.
Pour son père et sa belle mère, ils forment un couple sympathique auprès desquels on se sent bien quand on passe du temps avec eux, et qu’on rêverait d’avoir à défaut comme voisin.

Il y a quand même quelques moments forts en émotions dans les derniers chapitres grâce auxquels on va voir l’évolution de Scarlett, le changement sera flagrant et enfin elle nous montre qu’elle a pu devenir au cours de cette courte période.

Au final ça reste une histoire sympathique qui se lit facilement et qui permet de passer un bon moment.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s