Chroniques

Misery

Résumé du livre

Misery Chastain est morte. Paul Sheldon l’a tuée avec plaisir. Tout cela est bien normal, puisque Misery Chastain est sa créature, le personnage principal de ses romans. Elle lui a rapporté beaucoup d’argent, mais l’a aussi étouffé : sa mort l’a enfin libéré. Maintenant, il peut écrire un nouveau livre.
Un accident de voiture le laisse paralysé aux mains d’Annie Wilkes, l’infirmière qui le soigne chez elle. Une infirmière parfaite qui adore ses livres mais ne lui pardonne pas d’avoir fait mourir Misery Chastain. Alors, cloué dans sa chaise roulante, Paul Sheldon fait revivre Misery. Il n’a pas le choix…

 
Mes impressions
 
Troisième livre du Cold Winter, je ne pouvais pas passer à côté de ce livre, impossible. Bien que je connaisse l’histoire par le film, j’avais quand même quelques zones d’ombres sur la fin et je ne me souvenais que très très vaguement de ce qui se passait.
Ce fut l’occasion idéal pour se lancer dans le livre et redécouvrir l’histoire de Misery. Le livre en lui-même n’est pas trop gros, il fait un peu plus de 400 pages mais pourtant j’ai eu du mal à le lire.
 
Comme tous les livres de Stephen King, on a notre dose d’horreur, en général elle met un peu de temps à arriver mais dans le cas de cette histoire, on l’a presque d’entrée de chapitre. L’histoire de Paul Sheldon pourrait paraître banale aux premiers abords, un écrivain à succès se retire dans une lieu hors de la ville pour s’attaquer à son nouveau roman. Depuis que Paul Sheldon à mis le point final à l’histoire de Misery Chastain, il se sent libre à nouveau et se retire pour écrire son nouveau livre. Une histoire qui sera complètement différente et qui apportera d’autres sensation mais un accident vient mettre fin à cette euphorie et l’histoire de Stephen King commence vraiment à ce moment.

 

Jusque là rien d’intéressant, mais lorsque Annie Wilkes entre en scène, on ne s’attend pas du tout à tout ce qui va suivre. Annie est infirmière et sur le chemin du retour qui mène à chez elle, elle tombe s’arrête près de la voiture accidenté et sauve Paul Sheldon en le ramenant chez elle et en le soignant. Grande admiratrice de l’auteur et de ses romans, elle lui fait part de son mécontentement quand à la mort de Misery Chastain et l’oblige de ré-écrire le dernier tome.

 

C’est à partir de là que j’ai eu des frissons, nous voyons l’histoire à travers les yeux de Paul Sheldon et rien qu’a sa façon de décrire Annie, on entre directement dans l’horreur et encore on est loin de la véritable Annie. Tout le long de l’histoire le pauvre Paul va découvrir qu’il aurait mieux fallut qu’il y passe dans l’accident plutôt que de se faire secourir par cette femme.

Annie pourrait paraître gentille, douce et sympathique mais il n’en ai rien, on apprend à la connaitre et on est très loin de se douter que derrière cette façade se cache une femme sans coeur, cruelle et sans aucune compassion ou pitié. Certaines scènes du livre m’ont donné des nausées ou des haut-le-coeur, ce livre est dérangeant, brutal et joue terriblement sur le côté pression psychologique du personnage. Alors que Paul avance doucement dans son livre, on plonge à un moment dans le passé d’Annie et on apprend avec horreur ce qu’elle a fait. On avance aussi vers la fin du livre et on comprend ce qui va forcément arriver et tout espoir de voir quelque chose de différent commence doucement à s’estomper et pourtant une dernière faible étincelle d’espoir remonte à la surface et nous mène droit à une scène digne d’un film d’horreur.

Ce livre m’a dans un sens horrifiée mais aussi bouleversé, j’ai trouvé Paul très courageux dans sa malchance, je ne sais pas si dans son cas qui que ce soit aurait pu tenir autant que lui. Pour moi, il a fait face au mal en personne et a tenu bon jusqu’à la toute fin.
C’est un très bon livre de Stephen King à lire, il est psychologiquement déstabilisant et choquant mais tellement bon aussi.

 

Pour suivre l’actualité de Stephen King, je vous invite à visiter le site Stephen King France

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s