The Vanishing Girl T02 The Decaying Empire

the vanishing girl T02Résumé du livre:

Entraînée au métier d’espionne par le gouvernement américain qui utilise sa faculté à se téléporter pour mener des missions à haut risque, Ember Pierce se réveille dans un hôpital de Los Angeles. Elle ne se souvient que de l’essentiel : elle a été piégée et sa dernière mission aurait dû lui coûter la vie.
Utilisant ses facultés de téléportation, elle réapparaît dans la chambre de Caden Hawthorne qui a passé ces dix derniers mois à la croire morte. La jeune femme fantomatique qu’il voit ne ressemble plus à celle de ses souvenirs : ses cheveux sont plus longs, sa peau est plus pâle et son regard est hanté. Lorsqu’Ember lui révèle qu’une personne de confiance l’a trahie, une seule échappatoire s’offre désormais à eux. Sans savoir qui est leur ami et qui est leur ennemi, Ember et Caden se lancent dans la mission la plus périlleuse de leur vie : rester ensemble et survivre.

 

Mes impressions:

Je me souviens avoir terminé le premier tome avec une grande frustration, une fin qui ne s’est pas déroulé comme on aurait pu le prévoir, une dernière scène où on était même pas sûre de ce qu’on allait avoir au début du second tome. Alors quand j’ai vu que le second tome était disponible sur NetGalley, je n’ai pas hésité une seule seconde à le solliciter pour pouvoir le lire. Et quel ne fut pas ma joie lorsque les Editions Amazon Crossing ont accepté et que j’ai pu le commencer.

C’était un grand plaisir de commencer ce second tome, l’histoire démarre directement comme si on venait tout juste de changer de scène a la fin du premier tome. Le prologue est court mais intense voir carrément violent mais c’est juste un apparté pour se remettre dans le contexte et se recentrer sur l’action.

J’ai été ravie de retrouver l’addiction de l’histoire, on resitue facilement les personnages, le contexte mais j’avoue que j’ai eu un peu de mal sur toute l’histoire à savoir qui était du côté de qui ! C’est ambigue mais volontaire je pense, on se sent perdu pour savoir à qui faire confiance dans la situation d’Ember. Ce second tome est vraiment basé sur l’action, Ember et Caden vont se lancer dans une mission périlleuse. Mais j’avoue que j’étais à cent pour cent avec eux, même si j’ai eu peur pendant toute ma lecture de savoir ce qu’il va devenir de leur personne je voulais vraiment qu’ils puissent arriver à ce qu’ils ont convenu.

Dans ce tome, j’ai découvert une autre facette de cette organisation, j’avais du mal à concevoir qu’on puisse prendre des décisions comme les leurs. J’ai été incroyablement dégoutée par ce que je découvrais en même temps qu’Ember. Je crois que le passage que j’ai le moins apprécié, c’était dans le Montana, c’était surréaliste, l’ambiance était bizarre et pour le coup j’avais les mêmes impressions que Caden et Ember.

L’histoire était haletante et addictive, j’aime beaucoup Ember comme personnage, un peu moins Caden mais j’adore le couple qu’ils forment. Leur lien, leur relation, j’avais trouvé ça un peu rapide dans le premier tome mais dans le second c’est plus approfondie, plus sincère. Il y a un passage sur lequel j’ai franchement rigolé, c’était exactement ce qu’il fallait à ce moment, ça nous a permis de détendre une atmosphère déjà bien chargée. Des petits moments comme ça, j’en redemande dans le tome 03

Pendant toute l’histoire, Caden et Ember se dirige vers ce qui pourrait être la solution à tout leur ennuis, mais les obstacles se multiplient sans arrêt. Plusieurs fois j’ai eu l’impression que ça allait mal se finir, c’était envoutant parce qu’il devenait difficile de ne pas vouloir savoir ce qu’il allait arrivé encore. Mais lorsque la fin est arrivée, je suis restée complétement surprise. J’étais très loin de comprendre ce que j’étais en train de lire, on se pose tout un tas de question qui n’ont pas de réponse pour l’instant et je me suis demandée si vraiment leur situation était mieux qu’au départ.

Finalement, le troisième tome va nous promettre beaucoup de rebondissements, de l’action et je pense un peu plus d’explications. Parce qu’au final, on se pose beaucoup trop de question.

C’est pas un coup de cœur mais j’ai vraiment passé un super bon moments avec cette histoire et j’ai hâte de lire la suite.

Publicités

Pour qui chantons-nous? ou les aventures de Vassilissa.

Pour qui chantons-nousRésumé du livre:

Gavrine, écrivain interné dans un camp de la Kolyma, est contraint d’écrire des récits pornographiques revendus « sous le manteau » par le chef du camp. Entre pastiche de roman érotique et des Récits de Chalamov, Pour qui donc chantons-nous ? retrace le quotidien des prisonniers, les violences physiques et psychologiques dont ils sont victimes, les hiérarchies qui se créent, les enjeux de pouvoir et les stratégies de survie à l’intérieur du camp. Les récits érotiques qui ponctuent ce roman sont autant de métaphores parodiques de la mise en œuvre de l’idéologie totalitaire. L’auteur interroge le rôle subversif de la littérature, son sens et son utilité dans une dictature.

 

Mes impressions:

Voila un livre qui m’a semblait intriguant au premiers abords, alors quand je l’ai reçu je me suis dit qu’il serait intéressant à lire. Le livre est assez court puisqu’il ne fait que 160 pages mais pour être totalement honnête, je n’ai pas pu dépasser la page 17. Le sujet du livre n’est pas pour moi, je n’arrive pas du tout à rentrer dans l’histoire. Je suis certaine que ce livre pourrait cacher une histoire intéressante mais pour moi ça ne le fait pas.

J’ai essayé de passer outre les mots difficiles mais j’ai quand même mis trois jours à lire 17 pages sans avoir envie d’en savoir la suite. Le début du livre m’a fait l’effet d’une douche froide. Ce genre d’histoire n’est pas pour moi, mais j’ai quand même voulu testé.