Embarqués ! Ces images qui font l’Histoire

EmbarquésRésumé :

 

Aron Catalys est chargé de couvrir une opération militaire qui se déroule sur une plateforme pétrolière. La mission tourne mal et les rescapés s’embarquent avec leur prisonnier sur un canot de sauvetage. La présence du photographe agace le caporal Roey Leeland qui doit gérer la survie de la section et interroger le terroriste. Difficile de mesurer l’impact qu’auront ses prises de vues et son témoignage s’ils devaient être dévoilés au grand jour… L’animosité entre les deux hommes s’enflamme quand le militaire découvre que le journaliste n’est pas référencé sur l’ordre de mission officiel. Qui est-il ? Et pour qui travaille-t-il ? « Embarqué(s) ! » est un roman d’action où les ombres de la réalité s’esquissent au travers de points de vue multiples sur le métier de photographe de guerre et sur le traitement de l’information par les médias. C’est un hommage à tous ces grands reporters qui risquent leur vie pour informer le monde.

 

Mes impressions :

 

C’est un livre que j’ai vraiment apprécié alors que le thème de la guerre ne fait pas parti de mes genres favoris.

Dans ce livre pourtant j’ai trouvé ça vraiment très intéressant, sûrement parce que l’histoire n’était pas entièrement focalisée sur les opérations militaires. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Aron, On apprend à connaitre son personnage et sa passion pour la photo dans un bref retour en arrière qui nous dépeint sa passion pour les photos et comment il est devenu photographe.

 

L’histoire en elle-même est bien rythmée, on assiste à une mission militaire qui se passe sur une plateforme pétrolière, le seul hic c’est que ça ne se passe pas du tout comme prévu et à partir de là, tout va s’enchainer, les problèmes, les coups de feu, le retraite de l’unité militaire et la situation parfaite mais très dangereuse dans laquelle on voit Aron en tant que professionnel.

 

Pendant toute cette histoire, j’ai vraiment aimé ma lecture, c’était intéressant de voir comment évolue Aron parmi le corps militaire, voir l’unité en action. Mais ce que j’ai le plus apprécié c’est d’avoir le ressenti des militaires face à un journaliste qui « envahit » leur quotidien afin de pouvoir faire circuler les informations qu’il collecte au fil des instants. Le Caporal Zoey Leeland nous montre clairement et sans faux-semblants son agacement dû à la présence d’Aron, il est méfiant et ne lui fait absolument pas confiance mais il a ses raisons et on apprendra plus tard que sa méfiance était légitime, des infos capitales tombent, les masques tombent et la situation prend une tournure que personne n’a vu venir.

 

C’est exactement ce que j’ai apprécié, la difficulté et le courage de ses journalistes qui n’hésite pas à partir au cœur du danger afin de pouvoir tenir les gens au courant de ce qui se passe dans le monde. C’était un livre court puisqu’il ne fait que 216 pages mais il était troublant par moment et vraiment très intéressant à lire.

 

Je remercie l’auteur, Jean-Marc Dopffer, pour m’avoir permise découvrir ce livre que j’ai beaucoup apprécié.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :