Le prince des vampires de Linda Thomas-Sundstrom

Résumé du livre:

Une ruelle déserte, des créatures qui fuient dans les ténèbres. Et du sang, le sang de ses parents assassinés par une horde de vampires tandis qu’un inconnu l’emporte au loin pour lui sauver la vie… Chaque nuit, ce cauchemar plonge Jesse dans l’effroi. Chaque jour, ce souvenir la pousse à traquer les créatures des ténèbres qui ont fait d’elle une orpheline. Pourtant, lorsqu’elle arrive au château de Lance Von Baaren, en Lituanie, Jesse sent un trouble étrange l’envahir. Car l’homme qui se dresse en face d’elle n’a rien d’un vulgaire buveur de sang. Majestueux, beau à pleurer, il la domine de toute sa haute taille et l’enveloppe d’un regard énigmatique. Un regard fait de tendresse et de désir mêlés qui la bouleverse, et lui rappelle un autre regard, une autre nuit…

Mes impressions:


J’ai eu un petit coup de coeur pour ce livre, les vampires sont présentés comment des êtres sanguinaires pas forcément séducteur, excepté Lance forcément et qui n’hésite pas à tuer des êtres humains pour se nourrir. 


L’histoire en elle même est assez enrichissante, on y mêle plus de créatures de la nuit différentes, on apprends tout le long de l’histoire les origines de Lance et toute la période où Jesse a été attaquée avec ses parents lorsqu’elle était petite. 


J’avais au départ un peu peur que l’histoire avance au ralenti et que ça devienne un peu trop fleur bleu trop vite. Finalement ce n’était pas le cas, l’histoire prend un bon rythme d’entrée, les questions arrivent elles aussi très vite, on se demande qui est cet homme qui attire tant l’attention de Jesse et pourquoi court il aussi peu vêtu au milieu de nulle part?


Jesse est quelqu’un qui a du caractère, elle est très efficace dans son boulot et son entourage professionnel pensent qu’elle a des pouvoirs qui l’aide grandement dans son travail. Au début du livre, on nage un peu dans le brouillard et au fur et à mesure de l’histoire tout s’éclairci, les réponses arrivent mais pas trop vite, ce qui est très appréciable. 


Par contre, j’ai complètement adoré la fin du livre, il y a des éléments auxquels je ne me suis pas attendu et qui m’ont beaucoup surprise. Un très bon livre avec lequel on passe un très bon moment !! 

Logo Livraddict

Publicités

L’ange du crépuscule de Kendra Leigh Castle

Résumé du livre:

Mi-femme, mi-démon, Ember lutte depuis toujours contre des pulsions de violence qui épouvantent son entourage et l’emplissent de désespoir. Persuadée que jamais elle ne sera comme les autres, elle mène une vie solitaire et sans amour. Mais un soir un homme fait irruption dans la boutique où elle travaille. Tout de noir vêtu, ténébreux et terriblement séduisant, il s’avance d’un pas déterminé et s’arrête devant elle. Pétrifiée, Ember tente alors de réfréner les battements de son cœur. Qui est cet inconnu au regard sombre ? Un simple client aux allures de bad boy ? Ou un ange noir, chasseur de démons, envoyé pour la séduire… et la détruire ?

Mes impressions:
Voilà un des rares livres de la collection nocturne que je n’ai pas apprécié du tout, j’ai pas passé bon moment et j’en suis ressortie avec le sentiment d’avoir perdu mon temps.

Pour commencer les personnages, Ember est une mi-femme, mi-démon, elle tient sa boutique dans une petite ville dans l’espoir de pouvoir enfin se construire une vie sans problèmes. elle a un fort caractère et ne mâche pas ses mots quand elle a envie de dire quelque chose.

Le beau et sexy ténébreux qui apparaît au début du livre, c’est le bad boy par excellence, tout vêtu de noir, un caractère froid et distant, un peu trop même et ça, jusqu’à la fin du livre au moins mais renfermant un lourd passé qu’on nous dévoilera que vers la fin du livre. Ensuite les autres personnages en tant que démon bons ou méchants, je trouve que l’auteur n’appuie pas vraiment leur natures démoniaques, l’auteur fait cohabiter différentes classes de démons comme si c’était de véritables potes qui ne s’était pas vu depuis longtemps, c’est ce qui m’a vraiment choquées et qui m’a un peu dégoûtée de ma lecture.

Sinon pour le côté romance, ça commence très vite, dès le premier chapitre mais ça ne continu pas d’un coup ça reste un coup par ci par là et ce que vers les derniers chapitres que la relation démarre vraiment mais je trouve ça plutôt sympa et assez cohérent vu le déroulement de l’histoire

Je ne le relirais pas c’est certain, je n’ai pas envie de m’ennuyer une fois de plus avec le tas de descriptions inutiles qui alourdit considérablement l’histoire.

Logo Livraddict

Dans les pas du loup de Doranna Durgin

Résumé du livre:

Le cœur vibrant, Jet sent un trouble inconnu l’envahir tandis que Nick Carter, l’homme-loup, la caresse de son regard doré et jure de lui rendre sa liberté perdue. Mais bientôt elle chasse l’espoir fou qui grandissait en elle, pour revenir à la réalité crue de sa destinée brisée : elle n’est qu’une louve sauvage, enlevée à sa meute par un sorcier malfaisant. Une créature hybride, mi-bête mi-humaine, née dans un laboratoire et dressée pour tuer… Et même si Nick vient à bout de son tortionnaire, leurs routes se sépareront bientôt. Car sa place est loin d’ici, auprès de sa meute, et jamais elle ne sera capable, comme Nick, de vivre dans le monde des humains, cruel et corrompu…


Mes impressions


Ce tome est plus intéressant que les précédents bien que l’action et le romantisme dans les deux premiers soit bien dosés, j’ai trouvé que celui-ci avait un petit truc en plus quelques chose de plus fort.

Chaque tome est centré sur une personne du Brevis et sur une femme reliée d’une façon ou d’une autre à cet organisation. Dans le premier tome (le chasseur des ténèbres) l’histoire porte sur Dolan et Meghan, dans le second tome (l’appel du crépuscule) c’est sur Joe et Lyn et dans le troisième tome (Dans les pas du loup) on suit l’histoire de Nick Carter, chef du Brevis et de Jet.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jet, malgré sa nature sauvage, je l’ai trouvé attachante, elle a cette pureté que les autres n’ont pas et qui fait d’elle un personnage très intéressant. C’est une personne qui n’hésite pas à se battre pour protéger les personnes qu’elle aime avec une volonté peut être plus forte que les autres.

J’ai adoré les scènes d’actions, par moment on ne pouvait pas prédire qui remporterais la bataille, c’était assez intense parfois dramatique mais vraiment intéressant. La fin par contre m’a laissé une bonne impression, il y avait juste ce qu’il fallait pour conclure l’histoire.

Pour résumé cette saga, je l’ai trouvé intéressante, Doranna Durgin mêle des pouvoirs psychiques et des métamorphoses en animal différents selon la personne. Une bonne saga qui mêle amour et action.





Logo Livraddict

Le vampire de Khepesh de Nina Bruhns

Résumé du livre:

Lorsqu’elle remarque une faille étroite au pied de la pyramide qui s’élève devant elle, au beau milieu du désert égyptien, Josslyn n’hésite qu’un instant avant de s’y glisser, attirée par les profondeurs de la tombe. Là, tandis qu’elle avance dans les ténèbres, elle perçoit mille sons étranges. Chuchotements, gémissements, chants lointains, autant de bruits qui la fascinent plus qu’ils ne l’effraient, et que vient soudain couvrir une voix d’homme autoritaire et grave… Levant les yeux, Josslyn se retrouve alors face à un inconnu majestueux, vêtu comme un prince de légendes, et qui, un sourire de prédateur aux lèvres, la scrute d’un regard impénétrable…


Année de parution française : 2012
Année de parution originale : 2011
Titre VO : Vampire Sheikh


Mes impressions


Troisième et dernier tome de la saga « Les princes des immortels » Le Vampire de Khepesh conclut l’histoire des trois soeurs Haliday.

Ce tome est entièrement focalisé sur Josslyn, on découvre avec elle le destin qui l’attend à Khepesh. Comme ses soeurs, Josslyn devra prendre des décisions qui changeront le cours de sa vie et qui bouleversera aussi sa façon de voir les choses.

C’est la seule des trois soeurs qui a un rôle plus important, sa situation pourtant n’est aussi rose que celle de Gillian (dans le tome 01) ou celle de Gemma (dans le tome 02) au début dans les premiers chapitres, elle connaîtra des déceptions et malgré toutes les difficultés s’en sortira toujours grâce à son courage et son caractère. 

J’ai énormément apprécié les derniers chapitres, l’action y est très présente, on assiste à un moment clé de la saga, quelques chapitres que j’attendais depuis le premier tome. Par contre, j’ai trouvé le dernier chapitre complètement inutile, je trouve que ça gâche un peu la fin du bouquin. Cela n’engage forcément que moi, mais je regrette un peu de l’avoir lu

Pour dire quelques mots sur la saga entière, elle tient assez bien la route, je n’ai pas l’habitude de lire des histoire qui relate la mythologie Égyptienne et je m’embrouille parfois avec certains termes mais au final, c’est assez bien expliqué ce qui rend la lecture plus agréable




Logo Livraddict

L’Amant des ténèbres de Theresa Meyers

Résumé du livre:

Alors qu’elle reprend lentement ses esprits, Rebecca tente de comprendre les paroles de l’homme au teint pâle et au regard sombre qui se tient auprès d’elle. Et. peu à peu, la terrible vérité lui apparaît : le vaccin contre le vampirisme sur lequel elle faisait des recherches lui a été injecté de force et. contre toute attente, il a fait d’elle… un vampire ! Pourtant, une fois sa terreur maîtrisée, c’est la fureur qui s’empare de Rebecca. Pas question pour elle d’accepter un tel destin ! Elle va reprendre ses recherches et trouver l’antidote au poison qui a fait d’elle un monstre. Mais, tandis qu’elle s’accroche à cet espoir, son cœur se serre malgré elle. Car, à n’en pas douter, l’inconnu qui l’a secourue, et dont la présence la trouble au plus haut point, fait partie du peuple de la nuit. Ce qui signifie que, en redevenant humaine, elle perdrait tout espoir de le revoir.

Mes impressions:

Deuxième tome de la saga « Son of Midnight »,l’histoire se focalise sur Rebecca et Achille. Rebecca est une jeune scientifique qui dirige déjà son propre laboratoire chez Genet-X, une entreprise pharmaceutique spécialisée dans la thérapie génétique.

Rebecca apparaît dans le premier tome lorsqu’elle vient en aide à Kristin pour analyser un échantillon de sang, qu’elle désignera plus tard comme étant du sang de vampire. 
Dans le tome 2, elle cherche à mettre au point un vaccin pour guérir du vampirisme, ce serait un moyen d’aider les gens qui n’ont pas voulu devenir vampire à redevenir mortel.

Dans ce deuxième tome, la guerre que mène Vane et son clan contre le clan de Dmitri avance assez lentement a mon goût. J’ai été quelque peu déçue par ma lecture, un peu trop étrange par moment. Une suite d’évènement qui donne un bon rythme à l’histoire et puis quelques moments qui coupe un peu tout ça. Une guerre qui jusqu’à la fin du tome n’a pas l’air d’être terminée. Le bad guy de l’histoire qui disparaît un peu trop vite à mon goût. j’ai pas vraiment apprécié la vitesse du démarrage de la love-story entre Rebecca et Achille, c’était un peu trop rapide pour moi  surtout du côté de Rebecca. Achille lui met quand même un certain temps avant de se laisser aller totalement. 

C’est pas le livre de l’année, je suis pas mal déçue par des passages un peu trop vite développé ou qui gâche un peu certains moments. 




Logo Livraddict

La caresse du vampire de Theresa Meyers

Résumé du livre:

Dans les quartiers mal famés de Seattle, des corps sont retrouvés, vidés de leur sang. Une vague de crimes qui sème la panique dans toute la ville : hommes ou bêtes, qui sont les créatures capables d’une telle cruauté ? Persuadée de tenir là le scoop de sa vie, Kristin décide de mener seule l’enquête. Mais un soir, alors qu’elle vient de réussir à pénétrer dans une boîte de nuit à la réputation sulfureuse, elle est accueillie par Dmitri, le propriétaire des lieux. Immense, vêtu de noir, il la toise, le visage sévère, le regard sombre. Et tandis que Kristin, terrifiée, tente de rebrousser chemin, il laisse apparaître entre ses lèvres charnues les pointes de deux canines menaçantes…
 
Mes impressions:

« La caresse du vampire » est le premier tome de la saga « Son of midnight » écrit par Théresa Meyers.

Je retrouve avec plaisir un univers familier et que j’affectionne, celui des vampires. Ces vampires là se nourissent de sang, se font le plus discret possible et mieux s’intégrer aux humains sans provoquer de vagues d’hystérie. 

J’ai eu beaucoup de mal avec le nom de Dmitri, j’ai cru au départ qu’il y avait eu une faute d’impression. Du coup pendant toute ma lecture, je l’ai appelé Dimitri ce qui me semblait plus logique que Dmitri !!

J’ai trouvé sympa que les vampires soit de vrais vampires, ils ne sont pas tous gentils et pour certains, n’hésite pas à tuer pour pouvoir soit s’amuser, soit par ennui ou par faim.

L’enquête que mêne Kristin pour son article s’avère être très intéressante, on découvre un peu l’envers du décor, on entre dans le monde vampirique et on découvre pas mal d’info surprenantes.

La romance qu’il y a entre Kristin et Dmitri est parfaitement dosée, nos deux héros ne passe pas toute l’histoire à s’envoyer en l’air dans le lit du vampire séducteur. Il y a aussi une part d’action qui les obligent à affronter des personnes qui ne sont pas forcément d’accord avec tout ce qui se passe. 

La fin du livre nous laisse quand même avec quelques questions qui trouveront leur réponse dans le second tome. L’auteure nous laisse en suspend mais avec une fin qui ravira quand même les lectrices.

Logo Livraddict

La nuit du guerrier de Cindy Dees

résumé du livre:

Envoyée dans la Perse antique pour chercher le sceau de magie qui sauvera l’humanité, Tessa est reçue au palais royal dont elle ressent bientôt,grâce à ses pouvoirs psychiques, l’étrange atmosphère faite de sensualité et de dangers mêlés.
Un soir, au cours d’une fête, elle fait la connaissance d’un guerrier: Rustam, dont la silhouette rassurante et le sourire lumineux la séduisent.  Mais alors qu’elle tente par jeu de lire dans ses pensées, elle découvre avec stupeur qu’il a dressé autour de son esprit une muraille psychique infranchissable. Aussitôt les sens de Tessa sont en alerte. Qui est réellement Rustam?

Mes impressions: 

Comme d’habitude, je trouve toujours que les résumés de la collection Nocturne sont un peu trop long. Pour ce tome ci, j’ai pris la liberté de le réduire un peu pour garder un maximum de mystère.

Le premier tome de cette saga « Le voyageur de l’ombre » de Lindsay Mc Kenna m’avait laissé une impression de découvrir un bon roman, il était très intéressant, mais ça j’en ai déjà parlé dans une chronique précédente.

« La nuit du guerrier » second tome de la saga « Les passagers du temps » écrit par Cindy Dees est une nouveauté des Éditions Harlequin pour le mois d’Avril. Au début, je pensais que le fait que l’auteur soit différent serait gênant pour la lecture mais au final, il n’en est rien.

J’ai trouvé ce tome tout aussi passionnant que le précédent de la même saga, cette fois-ci, on suit la mission de Tessa, on apprend assez rapidement que l’action se situera à la fois dans la Perse antique et dans le présent, ce qui donne du piment au roman.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de l’histoire, très fidèle à l’époque dont se sert l’auteure pour développer son histoire. J’ai beaucoup aimé la rencontre entre Tessa et Rustam lors de la fête ou plutôt de l’orgie. Tessa nous décrit Rustam comme étant un dieu grec et dont je soupçonne le bel apollon de la couverture du livre de lui ressemblait fortement ce qui donne encore plus envie d’apprécier le personnage.

Après tout s’enchaine assez rapidement, les scènes d’actions, les scènes romantiques et sensuelles (et il y en a beaucoup), puis le dénouement, j’ai vraiment aimé. Je n’en dirais pas plus mais pour ceux qui ont aimé le premier tome, vous aimez sûrement celui-ci !!

Logo Livraddict

L’appel du crépuscule de Doranna Durgin

résumé du livre:

Debout devant la demeure de Joe Ryan, Lyn songe à la mission dont ses chefs l’ont chargée: gagner la confiance de cet homme, et prouver qu’il a tué son coéquipier et trahi son clan – leur clan – pour rejoindre les forces du mal. Mais brusquement la porte s’ouvre, et Lyn découvre le visage de celui qu’elle est venue confondre. Impressionnant, puissant, il la domine de sa haute taille et la scrute de son regard clair. Un regard auquel Lyn, troublée, tente tant bien que mal de se soustraire. Car un sentiment étrange vient de naître en elle, une pulsion incompréhensible et terriblement dangereuse qui la pousse vers Ryan et risque de faire d’elle sa proie…

Mes impressions:

« L’appel du crépuscule » fait parti des nouveautés du mois d’avril des Éditions Harlequin !! L’avantage de faire partie du Cercle des Lectrices c’est justement de recevoir ces nouveautés avant leur sortie ^^

J’ai donc débuté ma lecture avec une grande curiosité, faut dire aussi que les couvertures des livres sont parfois très tentantes.  C’est un livre qui se lit déjà très vite, je l’ai commencé hier soir et j’ai été absorbée assez facilement dans l’histoire,  je n’ai posé le livre que pour aller me coucher et l’ai repris aussitôt dès le petit déjeuner ^^

Ce livre, est la suite directe du premier tome « Le chasseur des ténèbres » qui mettait en scène Meghane et Dolan. Cette fois-ci, c’est basé sur Lyn, une traqueuse (une des meilleures) qui travaille pour le Brevis et Ryan qui travaille pour le Brevis aussi mais qui est considéré comme une sentinelle corrompue.

Le schéma est le même que pour le premier tome, on a une sentinelle chargée d’une mission « délicate », la deuxième personne qui ne porte pas le brevis dans son cœur, une romance qui s’installe progressivement (mais ça c’est un bon point) et un final assez sympa.

J’ai eu un coup de cœur pour le personnage de Ryan qui est resté cohérent tout le long de l’histoire, j’ai beaucoup apprécié sa manière de penser et d’interpréter les choses, il fait tout pour démontrer à Lyn et à l’équipe que Nick a envoyé pour seconder Lyn et Ryan dans leur enquête, qu’il n’est pas comme on lui a décrit. Je l’ai trouvé exactement comme son totem: sauvage et selon la description très beau !!

Lyn quand à elle on la voit évoluer, d’abord complétement sceptique et franche dans ses paroles, au fur et à mesure que l’enquête avance, son opinion sur Ryan change, elle obtient les réponses qu’elle recherchait jusqu’à ce qu’elle soit plus que satisfaite de ses conclusions.

La fin est assez prévisible mais tout de même touchante j’ai adoré les derniers chapitres, toute l’action, les événements et les émotions, tout était bien dosé !! J’ai beaucoup aimé !!

Logo Livraddict

Le sortilège de la nuit de Nina Bruhns

résumé du livre:

Alors qu’elle scrute comme chaque soir le désert où sa sœur Gillian a mystérieusement disparu. Gemma voit surgir devant elle un cavalier à la stature altière qui, tout en l’enveloppant d’un regard pénétrant, lui remet une lettre avant de s’éloigner au grand galop. Encore troublée par l’extrême sensualité du regard qu’elle a échangé avec l’inconnu. Gemma découvre avec stupeur que le message – aussi bref qu’énigmatique – est signé de sa sœur… Aussitôt, sa décision est prise : elle va rejoindre Gillian. Mais, pour cela, elle doit d’abord retrouver le mystérieux cavalier. Une perspective qui, loin de l’effrayer, l’emplit d’une ivresse étrange. Comme si l’homme, d’un simple regard, avait noué entre eux un lien de magie. Un sortilège assez puissant pour la mener tout droit vers lui.

Année de parution française : 2012
Année de parution originale : 2010
Titre VO : Immortal Sheikhs, book 2: Shadow of the Sheikh
Nombres de pages: 277

Mes impressions:

Un tome plus intéressant que j’ai plus apprécier que le premier. Cette fois-ci, l’histoire se centre sur une des sœurs de Gilian: Gemna.
On suit sa rencontre avec son beau cavalier, ce qu’elle fera pour le retrouver et en même temps lui poser des questions qui pourrait l’aider à retrouver sa sœur Gilian.

Elle découvrira des sensations qu’elle n’avait jusque là jamais connu, puis l’enchainement de situations qui lui seront plus ou moins favorable.

Il y a dans ce tome, plus d’amour, de passion et quelques surprises. J’ai trouvé Gemna moins sceptique que sa sœur, elle accepte l’invraisemblable avec plus de clarté, peut être est elle à la base plus croyante en terme de situation paranormal.

Sa situation est totalement de celle de Gilian, elle a suivi son beau cavalier de son plein gré et connaissant les risques et le pourquoi de sa venue à Khepesh, elle refuse néanmoins de donner les renseignements qu’on leur demande.

Par contre, arrivé à la fin du tome, j’ai été surprise, je m’attendais pas à du tout cette fin et malgré le fait que ce soit presque attendu, j’ai trouvé que ça dénoté un peu avec l’événement en cours

Logo Livraddict

La tentation défendue de Nina Bruhns

résumé du livre:

Émerveillée, Gillian contemple le palais somptueux dans lequel l’a conduite Rhys, l’inconnu aux allures de prince des mille et une nuits qu’elle vient de rencontrer sur le site archéologique où elle effectuait des fouilles. Mais tandis qu’elle se laisse aller avec délice aux attentions de son hôte, elle est loin de se douter qu’un piège terrible est en train de refermer sur elle. Car elle n’est pas l’invitée de Rhys, elle est sa captive. Et s’il l’a enlevée, c’est sur l’ordre de son maître, le grand prêtre Seth-Aziz, un vampire immortel qui veut faire d’elle son épouse…

Année de parution française : 2011
Année de parution originale : 2010
Titre VO : Immortal Sheikhs, book 1: Lord of the Desert
Nombre de pages:  280

Mes impressions:

Premier tome de la saga « Les princes immortels » on suit l’histoire de Gilian Haliday, pourquoi elle se trouve en Égypte et les événements qui vont changer sa vie.

Alors déjà à la base, je ne suis pas très familière de l’Égypte, son histoire, ses dieux… Et pour vous dire la vérité, ça ne m’intéresse pas plus que ça. J’ai peu apprécié ce tome mais j’ai beaucoup aimé Gilian et Rhys leur histoire à tous les deux.

J’arrive toujours pas à me faire à l’idée qu’un demi-dieu Égyptien puis être un vampire. Ça m’a beaucoup gêné dans ma lecture. J’ai eu beaucoup de mal à apprécié Seth-Aziz, dans le livre on le décrit comme quelqu’un de bien mais j’ai plus eu l’impression que c’était un gros macho. Il veut une femme pour sa cérémonie du renouveau mais il refuse de prendre en compte les sentiments des gens, pour lui tout ceci ne fait parti de son devoir qu’il doit accomplir en tant que demi-dieu. Bref un type louche qui ne connait pas la valeur d’un sentiments, en  5000 ans il aurait pu prendre le temps d’apprendre.

J’ai beaucoup apprécié la fameuse Cérémonie du renouveau, c’était… comment dire… bluffant très facile à imaginer.

Un premier tome qui se lis facilement mais que j’ai eu beaucoup de mal à apprécié, en refermant le livre, je reste persuadée que je le garderais pas très longtemps chez moi !!

Logo Livraddict