Chroniques

Simetierre

Résumé du livre :

Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s’installer avec sa famille à Ludlow, charmante petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Grandall, les emmène visiter le pittoresque vieux « simetierre » forestier où des générations successives d’enfants de la localité ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce « simetierre », tout au fond de la forêt, il en est un second, et c’est un lieu imprégné de magie qui vous enjôle et vous séduit par de mystérieuses et monstrueuses promesses. Bientôt, le drame se noue, et l’on se retrouve happé dans un suspense cauchemardesque, tellement affreux que l’on voudrait s’arracher à cette lecture…

Mes impressions :

Dans le but de voir le film au- cinéma le 01 mai, avec mon copain on s’est fait une lecture commune (en décalé) de Simetierre. Armés de nos liseuses (et moi avec 3 semaines de retard :)) nous avons commencé notre lecture.

D’après ce que j’avais lu sur internet, Simetierre est le roman le plus noir que Stephen King ait écrit, après lecture et en comparant les livres lus de l’auteur, je suis assez d’accord et pourtant je suis ressortie mitigée de ma lecture.

On entre rapidement dans l’histoire en suivant la famille Creed qui vient s’installer à Ludlow, dans le Maine. Jusque là rien d’extraordinaire, la famille Creed est vraiment adorable, Louis et Rachel forment un couple solide qui sont heureux avec leurs deux enfants Gage et Ellie. Pendant une bonne partie du livre, on va les suivre dans leur quotidien, leur installation et surtout la prise de leur marque dans leur nouvel environnement. On va avoir droit à des moments d’amour familiale, des scènes qui tombent à pic, qui allègent l’ambiance déjà alourdit de l’histoire

J’ai quand même trouvé qu’il y avait pas mal de longueurs même si je sais qu’elles sont nécessaire au bon déroulement de l’histoire. Je pensais que l’horreur promise arriverait un peu plus vite. Je sais que c’est habituel de la part de Stephen King de prendre son temps, de bien implanté son décor et de nous présenter complètement ses personnages mais en même temps je voulais tellement que « l’action » (c’est comme ça que je vais l’appeler) arrive plus vite.

Le livre se découpe en trois parties et dans chacune d’elles va se passer quelque chose qui va alourdir l’ambiance du livre, ça peut être un détail anodin comme un lieu ou une histoire et ça va monter au fur et à mesure des parties jusqu’à atteindre l’horreur extrême dans la dernière.

C’est noir, c’est sombre et c’est violent mais en même temps c’est tragique et c’est triste. Simetierre est un bon condensé de ce qui peut arriver de pire dans les histoires de Stephen King. Simetierre est un livre qui marque et j’ai tellement hâte qu’il sorte au cinéma, de voir si l’adaptation est fidèle au film ou si ils l’ont rendu d’autant plus intéressante. Je vous remet la bande-annonce pour vous donner une idée et pourquoi pas éventuellement vous donner envie de rendre visite à la famille Creed à Ludlow

Pour suivre l’actualité de Stephen King, je vous invite à visiter le site Stephen King France

Publicités

1 réflexion au sujet de “Simetierre”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s